Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de martin.outmanns.over-blog.com
  • Le blog de martin.outmanns.over-blog.com
  • : Mon blog raconte essentiellement la pratique de mon sport, le cyclisme ou plutôt le cyclosport.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 13:12
Triathlon Choisy au Bac 2017

J’entame ma saison de triathlon ce dimanche 14 mai. On est 500 gros égoïste à ne pas fêter nos mamans pour la pratique de notre sport favoris.

L’intendance est, comme j’en ai pris l’habitude maintenant pour les courses à moins de 3h de route de la maison, assez minimaliste… Départ d’Arlon tôt le matin et arrivée sur place 1h30 avant le départ. Certes c’est pas tôt de faire 3h de voiture avant une telle épreuve mais ca permet de passer la soirée en famille, de dormir dans son lit (toujours meilleur que celui d’un hôtel) et de diminuer les coûts…

 

La météo annonce quelques rares averses !!! On sera servi, j’arrive d’ailleurs sur place accompagné de la première. L’eau est à 14°C, on va donc pouvoir nager. Après la traditionnelle installation du matos dans le parc à vélo, je retrouve quelques gars du CCtri et du batifer, je suis pas le seul de la province à avoir fait le déplacement. Ce coup-ci pas trop de stress pour arriver à rentrer dans la combi, vu l’hiver studieux je ne suis qu’à deux petits kg de mon point de forme.

 

C’est le premier volet de la trilogie, pour se situer, le second (Troyes) sera pour s’améliorer et enfin la fin de ce triptyque (Remich) pour peaufiner… Je veux donc me situer par rapport à mon objectif (moins de 10h à Frankfurt), il serait donc bon de descendre sous les 5h (encore jamais réaliser sur semi). Je m’estime à 4h50. Tout résultat au delà serait mal vécu et rendrait assez inenvisageable les moins de 10h.

 

 

 

Triathlon Choisy au Bac 2017

14 mai 2017, 10h55 : j’entre dans l’Aisne à 14°C… et je commets déjà ma première erreur. Je suis trop modeste et reste en retrait sur la ligne de départ. Vu mon taux de fréquentation de la piscine cet hiver assez faible, je préfère rester en retrait, j’aurais mieux fait d’être devant et de me faire doubler, plutôt que l’inverse. On part pour 1300 m avec le courant, puis ca sera 600m à contre courant… On me conseille : « part plein centre et revient sur le côté », je ne savais pas que mes cours de mécanique des fluides reviendraient un jour à la surface… Comme d’habitude, je subis cette première partie d’épreuve mais pour une fois, je ne me demande pas une seule fois (malgré le froid) ce que je fais là... J’essaye de drafter, mais on y voit rien, à peine les pieds du gars devant… J’arrive assez vite au demi-tour, ensuite ca se complique un peu mais ca reste gérable. Je suis un peu moins proche du bords de la rive que ce qu’il m’a été conseillé car il y a trop de vase en suspension et d’algues remuées par des concurrents qui marchent…

Au bout de 34’32’’, je sors de l’eau. Je retrouve cette sensation assez bizarre lorsque l’on se retrouve en position debout après avoir été à l’horizontale… on titube un peu comme si on s’était enivré…

Triathlon Choisy au Bac 2017

Je suis 161ème et découvre un parc à vélo encore bien fourni, ca me motive… Je peine à enlever ma combi. Il faut que j’en sois moins respectueux, que je n’aie pas peur de la maltraiter. Je me rends compte à ce moment d’une autre erreur, j’aurais du scotcher mes barres et gel sur mon cadre… Au lieu de cela, je perds du temps à les fourrer sous mon cuissard… Malgré une transition en 2’33’’, je gagne 5 places.

Je profite du fait que je parle de mon cuissard pour vous parler de ma nouvelle trifonction de chez Castelli (la sanremo longue manche). Je l’avais repérée depuis longtemps, mais elle était en rupture… Je sais qu’il faut jamais tester du matos en compétition mais là je prenais pas beaucoup de risque. Les manches longues ne sont pas du tout pénalisantes en natation et apportent beaucoup de confort sur le vélo, surtout vu les conditions climatiques à venir.

Triathlon Choisy au Bac 2017

Me voici parti pour 2*45 km… Le premier tour est assez grisant, je bouffe du cyclo, du cyclo et encore du cyclo… 106 places de remontées lors de ces 45 premiers Km.

On part avec le vent favorable, mais on est bien à l’abri, dans la forêt et dans la plaine… Le retour vent de côté et de face se fait lui dans les champs et sur le plateau… Ca aurait été plus facile dans l’autre sens… Mais comme c’est mon point fort, je préfère ainsi… Bouffer du vent ne m’a (presque) jamais dérangé. Deux bosses viennent rythmer le parcours, la première qui monte sur le plateau se monte au train, pas de gros pourcentage, la seconde est plus courte mais bien plus raide…

A la fin du premier tour, un casse vitesse me fait perdre un énième bidon… nouvelle petite erreur, je suis parti avec deux bidons remplis, un aurait été largement suffisant…

J’entame le second tour avec un sentiment de solitude… Il n’y a plus grand monde… J’en profite pour tester une barre énergétique protéinée.

Nouvelle parenthèse pour vous parler de ce soucis de stratégie alimentaire… Ca va être mon grand défi pour Frankfurt… Trouver de quoi manger, pour pouvoir le digérer et tenir jusqu’au bout du marathon. J’ai refait du gâteau sport pour ce triathlon, toujours aussi friable mais digeste et hyper calorique => le petit déjeuner est solutionné. En course ca va être plus compliqué. Je vais tester à Troyes des barres fait maison aussi. Celle testée ici est passée, mais j’ai du modérer l’allure juste après l’avoir mangée. C’est peut-être ca la solution… 15’ relax pour favorisé le flux sanguin vers l’estomac… A creuser…

Autre point à gérer lors de ce second tour, une averse… Des trombes d’eau plutôt… C’est à ce moment précis que je suis ravi d’avoir des manches… malgré ca, les gouttes sont tellement grosses que ca fait mal. De petites rivières se forment sur la route. Je suis hyper prudent dans les descentes. Ensuite, le calme après la tempête, nettement moins de vent sur le retour et même le retour du soleil… A 5 km du retour, deux neurones se rappellent qu’il faut encore courir un semi… Je modère l’allure pour faire un pseudo retour au calme.

Je termine le vélo à 35,6 km/h de moyenne, je suis remonté 41ème (35ème de la partie vélo).

Triathlon Choisy au Bac 2017

Ma seconde transition se passe nettement mieux que la première, elle est plus facile aussi… Je peux envisager un gain de 10’’ alors qu’une meilleur gestion de la première doit me faire gagner 1’.

 

J’attaque le premier des trois aller retour le long de l’Aisne. C’est mon premier semi pur de la saison, chaque fois que j’ai fait du long, c’était en trail… Je manque donc de repère par rapport à mon allure sur le plat. Je décide de courir aux sensations et d’attendre le verdict lors des premières vibrations de ma garmin… 4’07’’ puis 4’20’’ puis 4’14’’. C’est mieux que les 4’30’’ auxquels je m’attendais. A l’instar de mon second tour de vélo, on est pas très nombreux sur le parcours, c’est motivant. Après 4.5 km, virage à 90°C sur la gauche, je pose mon pied gauche dans une coulée de boue arrivée sur l’asphalte lors de l’averse… Lors de mon appui, je glisse et me retrouve ma bête tête au sol… Mdr… Je me relève, repars, râle comme un fou… J’ai le genou, le coude et les mains ensanglantés…

Je m’en veux mais je continue jusqu’au prochain ravito, j’y fait un sommaire lavage des mains et je repars. On rentre dans un chemin de terre rendu lui aussi glissant… je me dis que je suis mal chaussé, j’ai mes noosa tri et une paire de chaussures intermédiaires aurait été plus judicieuse et m’aurait peut-être permis d’éviter la chute. Ce 1.5 km sera à chaque tour volontairement plus lent pour soigner mes appuis… Chat échaudé craint l’eau froide…

Je fais les deux premiers tours à l’eau et toujours dans le but d’améliorer ma stratégie alimentaire je bois du coca lors du dernier tour. Ca passe, mais je suis pas sur que ca puisse marcher sur le double de la distance. Lors du dernier tour, j’hésite à prolonger un peu la cap pour faire une vrai longue en cap, mais je me rappelle de l’état de mon genou et préfère rejoindre au plus vite l’infirmerie. Je termine donc ce semi en un très honorable 1h27’20’’ 27ème temps de la cap avec 3 tours avec des temps similaire.

 

 

Triathlon Choisy au Bac 2017

Au final, j’ai parcouru ces 113 km en 4h (ouf) 37’ (oufti) 25’’, je suis 29ème

C’est au-delà de mes espérances… Il me reste encore 8 semaines de préparation… Je repars de Choisy au Bac plein de confiance, malgré mon hématome et mes écorchures.

Triathlon Choisy au Bac 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by moutmanns
commenter cet article

commentaires